“Quand tu t’exerces sur un violon qui ne répond pas, tu n’arrives à rien et tu te décourages. Mais s’il réagit bien, tu comprends qu’on peut encore découvrir beaucoup de choses avec lui. Ça donne envie de travailler et tu ne t’arrêtes plus de jouer.” Nina Vasylieva, étudiante HEMU, bénéficiaire

“Elle a très vite fait des progrès spectaculaires. Un tel violon, ça donne des ailes.” Gyula Stuller, responsable du département des cordes à l’HEMU

“La Fondation Lalive dispose d’instruments de qualité. C’est un plaisir de les entendre jouer et se développer dans les mains des étudiants talentueux.” Pierre Mastrangelo, luthier